Mathilde Cames

Bourse offerte par le Centre de recherche en civilisation canadienne-française (CRCCF)
Par Mathilde

Je suis une étudiante internationale, originaire de la France. Je suis inscrite à l’Université d’Ottawa depuis septembre 2017, à la Maîtrise en Études du bilinguisme. C’est un programme vraiment passionnant et qui correspond exactement à ce que je recherchais, à savoir une approche pluridisciplinaire des questions de multilinguisme et de langues en situation de minorité.

La bourse de recherche sur les francophonies canadienne et nord-américaine m’a été attribuée après un concours auquel j’ai participé spontanément, après avoir fait une recherche de bourses disponibles pour les étudiants internationaux francophones. J’ai donc déposé ma candidature en écrivant un résumé de mon projet de thèse et en soumettant un dossier avec tous mes relevés de notes, mes études et expériences passées, ainsi que deux lettres de recommandation de professeurs de l’ILOB qui connaissent le mieux mon projet et mes ambitions, dont ma superviseure, la Professeure Sylvie Lamoureux, titulaire de la Chaire de recherche en gestion des langues, et Professeur Nikolay Slavkov, Directeur, Centre canadien d'études et de recherche en bilinguisme et aménagement linguistique (CCERBAL).

J’ai un parcours universitaire et professionnel vraiment imprégné de langues et de rencontres entre les cultures. J’ai d’abord étudié la traduction en anglais et en espagnol pendant deux ans, puis les lettres anglaises, la linguistique et la didactique des langues secondes pendant deux autres années, le tout à Pau, France. Ensuite, j’ai fait une maîtrise en enseignement des langues secondes et en sociolinguistique à Tours. Pendant mes études, j’ai aussi suivi des cours de basque, j’ai moi-même enseigné le Gascon; une langue régionale des Pyrénées, mais aussi le français, en France puis aux États-Unis, avant d’arriver finalement ici.

Mathilde Cames, Assistante de Recherche de 2e cycle et étudiante à la maîtrise en Études du bilinguisme

Haut de page