Être professeur dans une Université bilingue: enjeux et défis relatifs au développement et au maintien des compétences en langue seconde

Huguette Bourgeois et Sheila Scott (Université d’Ottawa), organisatrices
Participants (Université d’Ottawa) : Peruvemba Jaya (Communication); Maurice Lévesque (Sociologie et Anthropologie); Julian Little (Épidémiologie)

RÉSUMÉ

Le campus de l’Université d’Ottawa de par sa mission d’être une université bilingue réussit-elle à offrir aux professeurs qui y travaillent les outils nécessaires pour mener à bien leurs tâches administratives et leurs enseignements tout en apprenant, en maintenant et en améliorant leurs compétences dans leur langue seconde soit le français ou l’anglais? Les services en place sont-ils adéquats, les étudiants reçoivent-ils la même qualité d’enseignement dans les deux langues officielles? Les relations de travail entre les deux « solitudes » sont-elles bonnes ou tendues?

Cette table ronde présentera les points de vue de trois professeurs de différentes facultés (Sciences Sociales, Arts, Médecine) de différents niveaux de bilinguisme ainsi que ceux de la représentante du Service de Formation linguistique au corps professoral, en ce qui a trait aux exigences de travail dans un milieu bilingue, aux besoins de formation et aux besoins de maintien. Chaque professeur exprimera aussi les perspectives de ce bilinguisme universitaire dans le domaine de la Communication, de la Sociologie et du monde Médical à savoir s’ils considèrent que l’enseignement universitaire bilingue est possible à des niveaux de connaissances intellectuelles élevées. La coordonnatrice des Services linguistiques au corps professoral tentera de rétorquer aux commentaires des professeurs afin de trouver des pistes d’amélioration aux services couramment offerts. La conversation avec le public sera surtout axée sur comment les services et les pratiques de l’Université d’Ottawa peuvent servir de modèle à d’autres organismes, collèges ou universités.

Haut de page