Heidi Byrnes

photo gallery

Heidi Byrnes

Heidi Byrnes est professeure éminente George M. Roth au département d’études allemandes de la Georgetown University. Ses recherches portent sur l’acquisition de compétences en littératie dans une langue seconde chez l’adulte, particulièrement au niveau avancé. Sous sa direction, son département a mis au point un programme structuré de quatre ans axé sur les genres textuels et les activités pratiques, une initiative qui a fait l’objet de nombreux articles (Applied Linguistics Review, Language Teaching, Linguistics and Education, MLJ) et de l’ouvrage intitulé Realizing advanced foreign language writing development in collegiate education: Curricular design, pedagogy, assessment (corédigé avec Maxim et Norris, MLJ, 94, s-1). Elle a dirigé et codirigé la rédaction de divers livres et numéros spéciaux sur le perfectionnement des compétences avancées en littératie et sur le lien entre le langage et la pensée, particulièrement à l’écrit. Elle siège à plusieurs comités de rédaction, a présidé l’AAAL et a reçu de nombreux prix décernés par des associations professionnelles, dont le Distinguished Scholarship and Service Award de l’American Association of Applied Linguistics; elle est actuellement rédactrice en chef de la revueModern Language Journal.

L’apprenant plurilingue avancé : Faire des choix pour une recherche de sens

Résumé : 

De toutes les caractéristiques qui permettent de reconnaître un apprenant avancé, la notion de « choix » ressort de façon particulièrement notable. De prime abord, on pourrait décrire un apprenant avancé comme un apprenant d’une langue seconde qui a la capacité de faire des choix distinctifs en fonction du sens. Les apprenants avancés sont toutefois aussi des utilisateurs de la langue qui sont de plus en plus conscients de la nécessité de faire de tels choix selon le contexte, afin d’être en mesure de s’exprimer d’une façon conforme aux topologies socialement acceptées à l’oral et à l’écrit. Enfin, on peut voir la capacité et le besoin de faire des choix de ces utilisateurs comme étant liés dans l’esthétique intellectuelle du désir de se positionner en tant qu’utilisateurs multilingues des ressources sémiotiques dont ils disposent grâce aux langues qu’ils connaissent. Je parlerai dans mon exposé de mes réflexions à propos de ces façons de comprendre l’apprentissage avancé d’une langue.

Haut de page